Articles

Affichage des articles du septembre 1, 2015

Récap août 2015

Image
Donna Tartt - The goldfinch (Little, Brown and Company-2014)
Finalement, Donna Tartt fait du Donna Tartt. Ce qui réjouit certainement ceux qui l’apprécient… et qui confirme les craintes que j’ai eues quand Sister m’a offert ce livre.
J’y ai retrouvé les mêmes défauts que dans Le Maître des illusions. : pléthores de digressions et de précisions inutiles à la compréhension et à la progression du récit ; une histoire qui ne tient pas ses promesses et s’essouffle rapidement ; des personnages peu aimables (dans le sens premier du terme)…
Si on peut reconnaitre à Tartt un sens aigu de l’observation (à tel point que je me suis surpris plusieurs fois à imaginer ce que certains passages auraient pu donner s’ils avaient été exploités sous forme de nouvelles), le roman y gagnerait en puissance s’il était soulagé de plusieurs dizaines (centaines ?) de pages. J’ai apprécié les rares moments où pointe l’émotion (sans donner dans le sentimentalisme, on s’étonne qu’avec un roman pareil, ils ne soient…