Articles

Affichage des articles du août 27, 2015

« Lire n'est pas un devoir mais une récompense »

Image

« Attendre fait grimper le désir »

Image
« J'avoue que je ne lis jamais les critiques de livres. Je déteste ça ! Pour moi, la lecture dépend d'un voyage intérieur, pas d'une temporalité donnée par les autres. 
Ma lecture ne doit répondre qu'à ma propre temporalité. Ainsi, il y a des livres que j'achète ou que l'on m'offre et qui restent des années sur ma table, en piles, et, tout à coup, je plonge dedans. Pourquoi ? Tout simplement parce que c'est le moment. Lire le dernier Houellebecq sous prétexte qu'il vient de sortir, ou le nouveau Trucmuche ou le prochain Tartempion, ah, non ! Lire un livre parce que tout le monde en parle, quelle horreur ! Ça pollue l'œuvre. 
[…]
L'immédiateté de la sortie a aujourd'hui quelque chose d'effrayant. La manière dont les gens parlent d'un livre qui vient de paraître n'est jamais la même que celle dont ils parlent d'un livre qu'ils ont aimé et qui n'est pas à la mode du jour. Mais ce n'est pas propre aux livres, il se…

« À la télévision, le livre est partout, et la littérature quasiment nulle part. […] Une émission de bricolage peut fort bien inviter un écrivain »*

Image
*Éric Naulleau (cité par l’AFP)
« Avec sa Grande Librairie, François Busnel devient-il l’Amazon de la télé ?», s’interroge le site ActuaLitté, dans un article rapportant une étude faite auprès des libraires pour savoir quel média était le plus prescripteur de livres.

L’article ne mentionne pas que Busnel, en plus de sa Grande Librairie sur France 5, truste aussi la presse écrite et « recycle » les auteurs qu’il reçoit dans son émission télé dans le magazine Lire (dont il est le rédac chef) et dans la chronique Livres qu’il tient chaque semaine dans L’Express (qui appartient au même groupe de presse que Lire).
Si ça, c’est pas de l’hégémonie à peu de frais...

La crise du livre n’est pas la crise de la lecture

Image
Points de vue intéressants tirés de l’article Mutation de l'animal lecteur : les nouvelles pratiques de lecture, de Nathalie Crom, publié le 24/08/2013 sur le site de Telerama (mis à jour le 30/08/2013).
À méditer.

Olivier Donnat, chargé d'analyser les enquêtes régulièrement menées sur les pratiques culturelles des Français
« Souvent, on parle de crise de la lecture pour évoquer en réalité la crise du livre. Mais ce n'est pas du tout la même chose. Le livre n'est clairement plus, aujourd'hui, le support privilégié et prédominant de la lecture. De plus en plus, nos actes de lecture se situent hors de lui – au profit, notamment, des différents écrans qui nous entourent au quotidien. Mais il est fréquent aussi que, prononçant le mot “lecture”, on parle en réalité du rapport de l'homme d'aujourd'hui à la littérature, relation qui serait en train de se transformer, voire de se déliter. Le fait est que la lecture de romans et d'œuvres littéraires n'est…