Articles

Affichage des articles du août 23, 2015

Ça faisait longtemps que je n’avais pas lu d’aussi bonnes nouvelles

Image
“She faced him, now, watched him with the same intensity she’d been giving the ceiling.
“You’re angry,” she said. “You still love her, and you’re mad at God.”
He shook his head. “I’ve been mad at God a long time. Kate couldn’t change that. She thought she could, but she couldn’t.”
He reached for her hand, but her arm was beneath her. If he wanted a hand now, it would have to be plastic.
“Anyway, I’m done with God.”
Lily smiled. “But what if it’s not God you’re mad at?” she said. “What if the thing you’re mad at is this idea of God, this really bad idea you got from other people. What if God exists? What if God is love? Aren’t you going to feel stupid later?”
“I don’t believe in afterlives,” he said. He wanted to, but getting rid of hell had meant jettisoning heaven. He’d practiced the rhetorical backflips of one without the other, but what was grace without justice? Halos begged firebrands, fangs wings.
Better the ground. Better the great, white blank.
“You believe in heaven?” he said.
Lily tu…

The Good Lord Bird

Image
“He was like everybody in war. He believed God was on his side. Everybody got God on their side in a war. Problem is, God ain’t tellin’ nobody who He’s for.” 

James McBride, The Good Lord Bird
(p.81)

Il m’a fallu un certain temps pour apprivoiser le langage oral d’Henry, mais maintenant que c’est bon, je goûte l’humour du texte avec plaisir.
Image

Dans ma tête #5 - Rentrée littéraire 2015 précoce chez les libraires… et les pirates

Image
Un article du Huffington Post constate que, depuis quelques années, la rentrée littéraire de septembre commence de plus en plus tôt (à l’instar des fournitures scolaires disponibles en grandes surfaces dès la fin juin). 2015 est bien partie pour battre des records, la plupart des titres étant d’ores et déjà disponibles en librairie.

Ce que l’article ne dit pas, et que j’ai constaté ces derniers jours, c’est que la rentrée littéraire bat son plein également sur les sites de téléchargement illégaux. Je ne sais pas si j’y suis plus sensible depuis que j’ai fait l’acquisition d’une liseuse, mais je n’ai pas eu l’impression l’an dernier qu'une telle quantité, et surtout une telle variété, de titres circulait sur le web. Car si on trouve sans peine bien évidemment toutes les “stars” de cette rentrée, j’ai aperçu des noms plus “confidentiels” (et pour cause, certains sont des primo-romanciers).

Sur les 589 romans recensés pour cette Rentrée, une bonne soixantaine est déjà en libre circu…